Jean Spiri: construire des réponses au niveau local, avec les associations

Le président du Crips Ile-de-France, Jean Spiri, se félicite que cette conférence scientifique n’oublie pas les associations.

« Dans cette conférence scientifique, il y a une place pour les associations, on l’a vu notamment avec la Déclaration communautaire de Paris. C’est très important parce que le message que nous envoie la recherche aujourd’hui, c’est qu’il y a énormément d’outils qui sont sur la table et qu’il nous appartient, à nous responsables politiques et associatifs de les mettre en pratique sur le terrain, notamment localement. La Ville de Paris s’est engagée, la région Ile de France s’engage, d’autres métropoles dans le monde entier s’engagent, parce que c’est au niveau local que l’on construit, avec les associations, en particulier les associations communautaires qui représentent les populations clés, les réponses les plus efficaces.

La lutte contre le VIH a depuis le début une spécificité: le travail étroit entre les scientifiques et les associatifs pour des progrès applicables sur le terrain. Là, il y a un nouveau mouvement, de nouvelles avancées, un nouvel investissement financier à faire au niveau international… C’est vrai aussi au niveau politique et de ce point de vue là, on aimerait bien un engagement général des responsables politiques français.

Ce n’est pas qu’une question d’argent, c’est aussi une question de force d’entrainement au niveau international. Parler des sujets, c’est aussi faire bouger les lignes. Je crois à la force de la recherche mais aussi à tout le mouvement qui permet de rendre rapidement ces innovations applicables pour les patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *