Pr Delfraissy: il faut ouvrir les fenêtres de la communauté VIH

Lors de cette conférence scientifique, Jean-François Delfraissy, co-président de l’IAS 2017 et ancien directeur de l’ANRS, veut faire passer un message à l’ensemble de la communauté VIH. Interview.

« Fondamentalement je pense qu’il faut ouvrir les fenêtres, que notre communauté VIH regarde ce qui se fait à côté. Pour plusieurs raisons: d’abord parce que cette communauté peut apporter beaucoup aux autres. On l’a déjà fait, dans les hépatites, avec l’épidémie Ebola. On a un savoir faire, il y a une pensée, une vraie place des communautés…

Deuxièmement, elle peut recevoir des leçons des autres. Il faut qu’elle l’accepte. Parce que les choses ont changé: au nord, il y a maintenant de grandes associations ou des mouvements autour des malades du cancer, des diabétiques… avec de nouvelles idées. Au Sud, c’est en train d’apparaitre, les nouvelles technologies du téléphone sont en train de révolutionner beaucoup de choses et le patient connecté va être un enjeu au Sud.

Le troisième élément est que tout cela nécessite des financements. On ne peut pas seulement dire on a besoin d’argent pour la recherche sur le VIH, on a besoin d’argent pour la prise en charge… il faut qu’on trouve autre chose.

Il faut qu’on innove, qu’on ait une vision de santé globale où le VIH tient totalement sa place mais où il s’inscrit dans une vision de santé globale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *